Pour son nouveau spot, Tinder nous plante un décor Bollywoodien et métaphorise la sélection sur son application très prisée en Inde. Les likes et dislikes s’enchaînent pour nous raconter les histoires résultant de ces choix. Et, fait notable dans le contexte local, le pouvoir est donné à la femme, gravement minoritaire dans ce pays où la priorité a été donné la naissance des fils.

Le « film » commence avec la chanteuse et actrice Kavya Trehan, sortante du tunnel de la solitude sur un fond d’indie pop, déambulant tranquillement vers une rue déserte au décor mi-Paris mi-Bombay. Arrivent alors les premiers protagonistes, qui ne sont autres que des choix Tinder à choisir. L’héroïne swippe alors littéralement les trois jeunes prétendant à l’arrêt de bus.

Une métaphore qui s’appuie sur une réalité indienne

En 2001, la proportion de filles âgées de zéro à six ans était passée de 945 à 927 pour 1 000, ce qui représente une baisse accumulée de 35 millions de femmes sur 10 ans. C’est dire à quel point la balance entre hommes et femmes est aujourd’hui une véritable problématique pour le gouvernement.

Autant dire que pour une femme, il y a le choix, et pour les hommes, beaucoup de difficultés à trouver une concubine. C’est sur cette toile de fond que Tinder nous raconte cette « epic love story », se terminant sur un match (cette fois-ci virtuel, puis physique), entre l’héroïne et son nouveau prince, le tout sans dialogue.

Tinder renforce son story-telling avec ce spot et nous raconte comment il créé plus que des rencontres, des histoires d’amour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here