Le Silver Surfer, comme la Digital Mum, est une cible spécifique d’une tranche d’âge donnée. On parle alors de transformation digitale de cette tranche d’âge. Dans le cas du Silver Surfer, nous nous adressons aux seniors de plus de 60 ans

L’ADN du Silver Surfer

Notre cible a donc plus de 60 ans et est généralement à la retraite, on peut parler de geek retraité. En effet, 15% des seniors en France sont ultra-connectés et on recense 59% détenteurs de smartphones.

De manière générale, les séniors ont des valeurs et des envies qui se ressemblent, et qui peuvent être comblés par le digital, ce qui explique donc leur conversion. Les principaux sont :

  • Les seniors ont plus confiance dans l’avis des professionnels
  • Ils apprécient pouvoir disposer de ce qu’ils souhaitent très vite et très facilement (plus que la moyenne)
  • Et ce sont surtout des cibles très fidèles à leurs marques et habitudes.

Du coup,  au niveau du profil économique des Silver Surfer, nous aurons une cible penchant vers du CSP+ favorisant les dépenses dans les produits ou services sociétales :

  • Les dépenses sociales importantes sont liées aux vêtements, aux voyages, aux sorties culturelles et au logement
  • Le niveau de consommation le plus important est de 37 000€
  • Les séniors dépensent en moyenne 1650€ par an
  • Les Silver Surfer achètent en moyenne sur internet une fois par mois avec un panier moyen supérieur à 50€

Rester connecter, c’est rester en vie

D’un point de vue social, Internet leur permet rester en contact avec leur famille. “Ne pas être connecté m’éloignerait d’eux”. Et surtout de rencontrer de nouvelles personnes à un âge où les relations s’appauvrissent pour passer du bon temps.

D’un point de vue consommation, par soucis de mobilité, et par satisfaction du moyen de paiement en ligne, les Silver Surfers trouvent leur compte dans le e-shopping. “Je n’ai pas tout le temps le courage de me déplacer en boutique”.

D’un point de vue loisirs, forcément étant à la retraite, cette cible dispose de beaucoup de temps libre et la plupart le consacre sur des jeux sur smartphone comme Candy Crush par exemple. Mais au-delà de ça, Internet leur permet de jouer à des jeux auxquels ils jouaient avant et dont il est difficile aujourd’hui de le faire. “PokerStar m’a fait rejoué au Poker !”

Vraisemblablement, le Silver Surfer est comme ça parce qu’il est seul. Il a besoin d’apprendre pour comprendre, afin de se rapprocher du monde.

L’image du Silver Surfer pour le commun

Le monde extérieur désignera souvent les Silver Surfer comme étant étonnant, responsable mais abusif à la fois. Sa capacité d’adaptation à un tel univers surprend parfois, du même fait que le gain en autonomie devient considérable grâce à tous les usages possibles d’Internet. Cependant, la fascination que le Silver Surfer a pour cet outil devient vite maladif et intrusif. Maladif où l’on pourrait parler d’addiction sur son usage, et intrusif sur la façon dont le Silver Surfer a besoin de placer ses nouvelles habitudes au centre des discussions et surtout de vouloir toujours améliorer ses usages en questionnant ses petits enfants par exemple.

Cette image perçue est différente de l’image voulue, en revanche elles se complètent :

Le Silver Surfer, lui, se voit comme quelqu’un de surbooker tant les usages d’Internet peuvent être infinies pour eux. Forcément, la découverte de cette technologie leur permet d’être en phase avec leurs enfants et petits-enfants, ils se sentent donc dans la tendance et n’ont pas l’impression de vieillir. Forcément leur âge ne leur permet pas d’être aussi avancé que leur succession sur les domaines de l’internet, pour cela même si les relations peuvent paraître plus étroites entre ces deux cibles, il ne faut pas négliger la fracture numérique liée à l’âge. En effet, les Silver Surfer sont toujours considérés comme des e-exclus.

Dans le même temps ils incarnent un renouveau

En publicité, l’utilisation d’un Senior se fait de deux manières :

  • Dans la partie la plus sombre, nous trouverons une personne seule, aigrit, sénile et malveillante incarnant la malice et la sournoiserie.
  • Dans la partie la plus claire, nous trouverons une personne qui se rapproche, qui a besoin d’affection et qui partage son affection

La transformation du sombre au clair, peut se faire par le biais de l’Internet. Passer du Dark Senior au Silver Surfer ?

Si l’on part de l’idée qu’Internet a pour vocation de créer ou d’améliorer l’expression positive du Senior, on sera à même de dire que le Silver Surfer incarne la bienveillance et la modernité dans son utilisation publicitaire.

Vieillissez bien avec La Banque Postale from Marion Tenet on Vimeo.

Pour plus d’informations :

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here