La rentrée des classes est un moment crucial pour les marques qui réalisent une part importante de leur chiffre d’affaire à ce moment clé de l’année. En effet, si les parents se doivent d’acheter les fournitures suivant une liste préétablie par l’école, les enfants, eux, cherchent les produits aux couleurs de leurs idoles et des marques à la mode pour faire fureur dans la cour de récréation. Décryptons ensemble le comportement des consommateurs pendant ce moment fort de l’année ! 

Selon les chiffres récoltés par l’unité de Business Intelligence de Contentsquare avec plus de 69 millions de sessions collectées, il semble intéressant de noter les différences de comportement online sur les sites de e-commerce. En effet, les consommateurs préfèrent-ils acheter sur leur smartphone ou en ligne ?   Contentsquare met en exergue 5 chiffres clés révélateurs afin de comprendre cette période intense de l’année 2019 :

42% 

Achètent leurs sacs à dos sur leur mobile. En effet, le taux de conversion sur mobile est plus fort pour les acheteurs de sacs à dos que de fournitures scolaires. Ce chiffre suggère que les acheteurs de sacs à dos sont souvent plus technophiles et habitués à naviguer et à acheter sur leur smartphone. On peut facilement en déduire que ce ne sont pas les parents qui auront leur mot à dire pour l’achat de cet accessoire de mode. 

2x plus de chances

Les acheteurs de sacs à dos ont deux fois plus de chances de provenir de canaux payant. En effet, les acheteurs de sacs à dos viennent deux fois plus via des sources d’acquisition payantes (Affiliation, Display, Retargeting, SEA). La publicité fonctionne clairement auprès de cette audience. 

97$

Les acheteurs dépensent en moyenne 97$ pour leur sac à dos. Sans surprise, les visiteurs des sites de ecommerce dépensent davantage pour un sac à dos que sur les autres fournitures scolaire : l’ampleur de cette “surdépense” est autrement plus intéressante. Contentsquare a constaté qu’un achat de sac à dos s’élevait en moyenne à 97$ tous devices confondus, contre 44$ pour la papeterie. 

17 pages catégories

Les acheteurs de papeterie consomment en moyenne 17 pages catégories sur un site internet pour trouver leur bonheur. Ceux ayant atteint les pages catégorie et produit finissent tout de même par consommer en moyenne 13 pages catégories pour acheter leurs courses de rentrée. 

3 x plus susceptibles de cliquer sur les images

Les acheteurs de sacs à dos sont trois fois plus susceptibles de cliquer sur l’image du produit . En effet, trouver le sac à dos idéal exige une navigation méticuleuse dans les pages produit et une digestion parfaite de toutes les informations, afin de faciliter la prise de décision. Lorsqu’ils parcourent les pages catégories, ils souhaitent visualiser leur futur achat afin d’être sûr de leur décision. 

On peut conclure que les achats de rentrée ne sont pas tous logés à la même enseigne. À l’heure où les listes de fournitures génériques (stylos-plumes, crayons, effaceurs, cahiers, etc.) des écoles sont plus longues que jamais, la rentrée consiste, pour bon nombre de parents, à dénicher les produits les moins chers et le plus vite possible. Ces achats à faible implication ne nécessitent qu’une réflexion minimale avant d’être achetés.

En revanche comme le démontre les chiffres au-dessus, ce processus décisionnel est plus approfondi pour d’autres achats de la rentrée, notamment les articles plus coûteux et personnels comme les sacs à dos. Si les parents espèrent opter pour des produits robustes et fonctionnels, ce sont souvent les élèves qui influencent les décisions sur ces articles « d’identité ». Le sac à dos est l’exemple parfait d’achat à forte implication. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here