L’expression “Ok Boomers” s’est rapidement imposée dans le vocabulaire des millennials. Venu tout droit des Etats-Unis, cette expression s’inscrit comme une fracture générationnelle entre les baby boomers et les nouvelles générations. Student Pop, le spécialiste du job étudiants avec plus de 23 000 jobs proposés l’année dernière, s’est intéressé à ce phénomène en lançant son étude pratique auprès de ses étudiants afin de mieux comprendre leurs revendications.

Selon les chiffres récoltés par Student Pop, il semble intéressant de noter le changement de comportement de ces millennials qui se sentent incompris. Changement climatique, loyers en constante augmentation ou encore précarité de la jeunesse étudiante ; Student Pop a décidé de mettre en exergue 4 informations révélatrices pour nous permettre de mieux comprendre ce phénomène international :

51% voit en l’expression “Ok Boomers” un moyen de se faire entendre par les plus âgés

En effet, 35% voient en cette expression un cri de ralliement d’une génération qui
en a ras-le-bol des critiques prononcées par les Boomers et 16% un moyen de se
faire entendre par les plus âgés. Souvent décriées et incomprises, les jeunes
générations ont trouvé en cette expression, popularisée par la députée écologiste
néo zélandaise Chlöe Swarbrick, âgée de 25 ans, un moyen de faire entendre leur
voix afin de mettre en avant leurs revendications auprès d’une génération qui ne les
comprend pas.

81% des millennials pensent que le climat est la cause principale de ce mouvement

Le climat (81%), le salaire & les aides (55,7%), le gouvernement (41,1%) et le
logement (30,5%) sont les revendications principales des millennials envers les
Baby Boomers. Aujourd’hui, les millennials ne se sentent plus en phase avec leurs
aînés (Plus de 47% des millennials se sentent incompris par les Baby Boomers). En
effet, les millennials cherchent de plus en plus à s’engager et faire entendre leur voix vers des causes qui leur tiennent à coeur.

51% des millennials cherchent à s’engager dans des associations sur le climat

Aujourd’hui, les millennials souhaitent être actifs en s’engageant pour des causes qui leurs sont chères. En effet, d’après l’étude Student Pop menée auprès de 250 étudiants, les nouvelles générations cherchent de plus en plus à être actifs et mener des actions concrètes. Plus de 36% mettent en avant leurs revendications sur les réseaux sociaux tandis que 32% assistent déjà à des sommets et des conférences. Les jeunes générations s’engagent dans un nouveau combat plus sociétal qu’économique. En effet, jugés trop individualistes par les Baby boomers, les millennials leur montrent le contraire en criant leurs revendications au monde qui les entoure.

75% des millennials font passer le climat avant leur bonheur personnel

En effet, les jeunes générations n’ont plus les mêmes attentes au niveau environnementales et sociétales. Aujourd’hui, les idoles des jeunes ont changé. Ils se tournent beaucoup plus vers des personnalités comme Greta Thunberg car ces personnalités représentent les valeurs d’aujourd’hui. Des valeurs environnementales et tournées vers un futur plus responsable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here