La publicité suscite la réaction de nombreux internautes, qui proclament sur Twitter leur sentiment d’indignation. Au centre du conflit, une campagne pour les préservatifs Manix Zero affichée dans le métro parisien depuis décembre 2017, dont l’une des déclinaisons est jugée raciste. On y trouve une femme blanche, sa main posée sur la tête d’un jeune homme noir, avec l’accroche « Osez être plus proches » et le packshot.

La publicité Manix dans les métros parisiens

Publicité Manix Zero

« Osez être plus proches » est une déclinaison de la campagne au long cours « Smart = sexy », qui comprend un panel de marques de préservatifs du groupe Ansell. L’agence de communication +Knauss, qui a imaginé cette campagne, explique viser les ­jeunes urbains, afin d’alimenter leur confiance en soi, notamment en représentant des couples mixtes ou LGBT. Objectif raté en avec cette déclinaison, les critiques se focalisant sur la relation apparemment déséquilibrée que semble ­entretenir ce couple mixte.

Pourquoi cette lecture raciste et/ou sexiste ? Du fait, d’une part, de la structure de l’image. D’autre part, la relation du texte à l’image, qui associe à la scène une injonction ambiguë.

Comme le fait ­remarquer sur son blog le militant João Gabriell, la sexualité des Noirs fait l’objet d’associations négatives « qui ne renvoient pas uniquement au plaisir et à la procréation, mais à la maladie » – ce qui rend, selon lui, cette publicité plutôt est une forme les plus sournoises du racisme envers les noirs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here