Nos responsables politiques sont-ils passés du côté obscur de la force ? C’est la question que pose Greenpeace ce 12 décembre, à la veille de la clôture de la 25e conférence mondiale pour le climat (COP25).

84.Paris et Greenpeace France renouvellent leur collaboration pour la production d’une vidéo qui détourne les codes de la pop culture. Cette année, l’ONG lance “le côté obscur”, un film digital qui s’inspire de LA sortie cinéma de cette fin d’année : le dernier volet de la saga Star Wars, en salle le 18 décembre prochain. En ce 12 décembre, avant-dernier jour de la COP25, le spot de 1mn30 diffusé sur le web attaque de manière frontale les dirigeants politiques et leur inaction climatique.

Une mise en garde

Fin novembre, l’ONU lançait en effet une mise en garde plus claire que jamais : si les Etats les plus polluants remettent encore à plus tard les actions immédiates et radicales nécessaires pour réduire les émissions de CO2, la catastrophe climatique ne pourra plus être évitée. Selon le rapport annuel du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), il faudrait donc réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55% entre 2018 et 2030 pour espérer limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C. Les pays signataires de l’accord de Paris doivent multiplier leurs ambitions par cinq pour tenir cet objectif. Ce film rappelle alors l’inaction des dirigeants politiques qui, depuis des décennies, n’ont jamais voulu prendre les mesures nécessaires pour corriger la trajectoire actuelle.

« Année après année, les rapports scientifiques se succèdent pour rappeler qu’il est urgent de réduire notre empreinte carbone et de revoir drastiquement nos modes de consommation et de production. En 2018, un nouveau record d’émissions de gaz à effet de serre a été atteint. Aucun des gros pays pollueurs ne tient ses objectifs, et la France ne fait pas figure d’exception quelques mois après que notre pays a connu des pics de température jamais enregistrés. Alors que le public place l’urgence climatique en tête de ses préoccupations et commence à changer ses comportements, ce film doit rappeler où reposent les principales responsabilités. C’est bel et bien aux Etats d’enclencher les changements systémiques dans les modes de production et de consommation pour éviter de voir la planète se réchauffer de 3 °C à 7 °C d’ici à la fin du siècle », indique Clément Sénéchal, chargé de campagne Climat à Greenpeace France.

La culture pop pour sensibiliser au climat

« Après les Simpsons, Game Of Thrones, ou l’ensemble des méchants les plus connus de la pop culture dans Evil League, nous avons proposé à Greenpeace de détourner cette année un monument du cinéma mondial, la saga Star Wars, à une semaine de la sortie planétaire de son chapitre final. Dans Star Wars, le côté obscur de la force guette tous ceux qui s’approchent du pouvoir. Au vu de l’inaction politique face à l’enjeu planétaire du dérèglement climatique, l’expression “être passé du côté obscur de la force” prend tout son sens », expliquent Hervé et Olivier Bienaimé, les présidents co-directeurs de la création de 84.Paris.

Produit par Bande Magnétique et tourné dans un vrai château en région parisienne pour se rapprocher des décors du palais présidentiel, le film met donc en scène un homme de dos dont la silhouette rappelle celle de Kylo Ren, le personnage de Star Wars. Successeur de Dark Vador, qui n’est autre que son grand-père, Kylo Ren a basculé du côté obscur de la force pour se mettre au service du Premier Ordre et de son suprême leader, Snoke. Après s’être débarrassé de son sabre laser et de sa cape, on le découvre donc dans un décor “élyséen” vêtu d’un costume deux pièces impeccable, apostrophé par des “Monsieur le président !”.

Et le spot de conclure : « Nos dirigeants sont passés du côté obscur. Nous pouvons encore empêcher la destruction de notre planète. Unissons nos forces. »

À une semaine de la folie Star Wars, cette campagne sans concession incite donc le public et plus particulièrement les jeunes de 18-35 ans, une génération qui souffrira particulièrement des dérèglements du climat, à rejoindre la résistance en s’engageant aux côtés de Greenpeace car c’est leur mobilisation qui peut faire basculer le rapport de force aujourd’hui.

Fiche technique :

Annonceur : Greenpeace France

Agence : 84.Paris

Pays de sortie : France

Directeurs de la Création : Olivier Bienaimé, Hervé Bienaimé

Planning Stratégique : Nicolas Camillini, Charlotte Faure

Direction Artistique : Basile Protat

Conception Rédaction : Emile Dorsay

Responsables agence : Arnaud Depaul, Quentin Ellow, Shirley Halimi

Studio de Production 84·Paris : Bande Magnétique

Producteur agence : Pierre Otmanine

Production son : Maxime Hervé

Média : Film

Support : Digital

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here