L’Oréal, le plus grand groupe de cosmétiques au monde, a annoncé sa volonté d’user de la réalité virtuelle en partenariat avec le géant des réseaux sociaux Facebook. La marque va créer des publicités en réalité augmentée où le public pourra tester directement les produits cosmétiques.

Les tests virtuels au sein du réseau social permettront aux utilisateurs de voir leur apparence avec différentes nuances de rouge à lèvres ou de fard à paupières. La stratégie viserait à stimuler son commerce en ligne. Les premiers tests seront appliqués aux marques NYX, Urban Decay, Lancôme et Yves Saint Laurent.

La réalité augmentée et la publicité pour améliorer la conversion

Depuis que Facebook propose de la réalité augmentée, c’est à dire en Juillet, beaucoup de marques se sont positionnés sur le sujet telles que Sephora ou Michael Kors. Aujourd’hui, L’Oréal ayant acquis ModiFace, spécialiste canadien de la réalité augmentée et de l’intelligence artificielle, le géant de la cosmétique va pouvoir asseoir son positionnement de leader en mettant le paquet sur ce nouvel outil.

Selon Lubomira Rochet, directrice du digital de L’Oréal, les clients pourront, avec le temps, tout essayer, qu’il s’agisse de poudres, de rougeurs, de formes ou de sourcils. Elle a également noté que les tests virtuels aideront l’entreprise à conclure des ventes. “Ce qu’on remarque sur nos sites, c’est que quand on a la présence d’un essayage virtuel, les taux de conversion augmentent significativement”, a déclaré Rochet. C’est un fait, L’Oréal a réalisé 9,5 % de son chiffre d’affaires dans l’e-commerce au premier semestre, contre quelque 5 % en 2015.

Facebook : juste une étape dans une ascension 

En plus de déployer des tests virtuels sur Facebook et Instagram, Rochet a déclaré que, par exemple, en Chine, où Facebook est bloqué, L’Oréal discutait également avec d’autres partenaires d’accords similaires. Bien que l’exécutif n’ait pas donné de noms, les groupes de produits de luxe en Chine font généralement affaire avec le site de messagerie et de réseautage de Tencent, WeChat, également connu sous le nom de WhatsApp chinois.

Bien avant ça, après s’être lancé dans la beauté connectée en 2015 avec “Makeup Genius”, une application permettant de simuler sur son smartphone les effets d’un maquillage virtuel, la groupe a notamment mis sur le marché un patch UV La Roche Posay mesurant l’exposition solaire ainsi qu’une brosse connectée.

Le groupe a également lancé “Style my hair”, une application développée par ModiFace permettant de simuler les colorations pour cheveux. Il a aussi investi dans Founders Factory, un incubateur anglais de start-up technologiques, ainsi que dans un des fonds du français Partech Ventures.

Le digital est donc une priorité stratégique de l’Oréal, qui y a consacré 42 % au premier semestre de ses dépenses de médias et y a massivement embauché ces dernières années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here