Après moult réflexions du géant bleu concernant sa politique de publicité, une décision a été prise quant à la suppression de 5 000 critères de ciblage. Cette décision fait suite à diverses accusations liés à la potentielle discrimination de certains critères et prendra effet cet automne.

LIRE AUSSI : Facebook x L’Oréal : la publicité en réalité augmentée

Des critères de ciblages basés sur des origines ethniques ou religieux

En effet, la marque proposait aux annonceurs de diffuser leur publicité en excluant par exemple des personnes proche du Christianisme, du Judaisme et d’autres pratiques personnelles n’ayant pas leur place dans l’univers de la publicité.

“Nous nous engageons à protéger les personnes contre la publicité discriminatoire sur nos plateformes. C’est pourquoi nous supprimons plus de 5 000 options de ciblage pour prévenir les abus. Bien que ces options aient été utilisées de manière légitime pour atteindre les personnes intéressées par un produit ou un service donné, nous pensons qu’il est plus important de réduire les risques d’abus. Cela comprend la limitation de la possibilité pour les annonceurs d’exclure des publics liés à des attributs tels que l’appartenance ethnique ou la religion.” déclare Facebook dans un communiqué.

Un certificat pour sceller la décision

Pour éduquer les annonceurs et être sûr que les partis mettent en vigueur cette nouvelle politique de ciblage publicitaire, Facebook va mettre en ligne un nouveau certificat. Il devra être rempli par les annonceurs s’ils veulent continuer de faire de la publicité sur le réseau social, et certifiera que l’annonceur accepte la politique de non-discrimination de Facebook. Et comme Zuckerberg a pensé à tout, cette décision va s’appliquer à toutes ses API, déclare-t-il. « Nous allons élargir cette offre aux annonceurs en utilisant nos autres outils et API, ainsi que ceux d’autres pays, au fil du temps »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here