Objets décoratifs en vogue dans le secteur de la décoration intérieure, les plantes grasses et dépolluantes occupent de plus en plus l’espace dans nos maisons. Grâce à leur vertu assainissante et leur design graphique moderne, elles offrent des billes supplémentaires à la conception d’un environnement feng-shui.

Diaiwaie, comme D.I.Y

Un acteur de ce secteur, Diaiwaie, a réussi à tirer son épingle du jeu en surfant sur la vague de la personnalisation et du Do It Yourself. Si le pot porte l’initiale du nom de la plante, il est tout à fait possible de le personnaliser avec un prénom choisi.

Un design épuré, moderne et coloré signé Candice Vonhoorne, créatrice et directrice artistique de la marque. Créée il y a seulement 7 mois, la marque s’appuie déjà sur un positionnement fort. Diaiwaie c’est une marque éthique et éco-responsable, neutre en empreinte carbone, Made In France et utilisant des pots de peinture recyclés. Si cela ne suffisait pas à la différencier de ses concurrents, le graphisme travaillé et personnalisable de ses produits leur apporte un supplément d’âme. Un concept qui marche,  car il faut savoir que la cible est majoritairement féminine, et va acheter le produit en fonction du pot et/ou de la plante. Les 23-35 ans vont être plus intéressées par le graphisme et l’esthétique du pot, tandis que les 40-55 ans vont plus s’orientées vers la qualité de la plante. (données Diaiwaie) Le caractère personnalisable, et l’ADN éthique de la marque va en revanche pouvoir parler aux deux cibles simultanément.

À cela s’ajoute une stratégie créative au poil, axée sur la fusion de l’individu et de l’espace, diffusant un sentiment de bonheur. Diaiwaie ne vend pas qu’une simple plante, c’est un compagnon végétal. Un compagnon qui va vous aider à vous sentir mieux chez vous, et en vous. Diaiwaie promet de vendre “des remèdes utiles et pas futiles pour les maux et les mots de notre vie trépidante“. Une stratégie qui s’appuie aussi sur un service client et une relation client basée sur la proximité et la spontanéité, dans le but d’installer une vraie communauté : les Diaiwamis.

Ces trois atouts se révèlent donc être un excellent moyen de décliner ses produits, ses cibles et ses axes de communication. 

Le designer engagé, un territoire de marque impérissable

Les designers s’engagent peu pour une cause, et ils ne donnent pas souvent la possibilité d’offrir une vision différente de ce pourquoi ils se battent. Diaiwaie qui prône l’art du “mieux-vivre”, va mettre à profit le concept graphique de “La Lettre”, pour la bonne cause.

Dans la ligne de mire de la marque : un zoo. L’idée ? Parrainer les animaux du zoo “Le Pal”. Comment ? En créant une nouvelle gamme de pots de plantes. Le principe ? Personnaliser chaque pot avec le nom de l’animal installé au Zoo. Si un pot “Lion” est acheté, par exemple, une partie de la somme sera reversée pour le parrainer. Un projet qui, selon les prédictions de Candice Vonhoorne, se fera en cette fin mars de 2018.

Cette opération signe le début d’une vaste aventure. Consciente que le marché des plantes grasses et dépolluantes est une niche, la marque compte bien décliner son graphisme sur tout autre produit associé au végétal, comme elle a pu le faire avec ses carnets parfumés aux huiles essentielles. Attendez-vous peut-être à voir débarquer un concept store entièrement végétal à Paris, avec d’autres produits en circulation.. En attendant, pour avoir du Diaiwaie, ce sera par là : https://www.diaiwaie.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here