Le 28 Juin dernier, veille des résultats du baccalauréat, le comparateur du billet de bus en ligne SoBus ( www.sobus.fr ) a offert quelques sueurs froides et autres éclats de rires aux bacheliers.

Tout commence le 28 au matin par une série de tweets émis depuis des comptes massivement suivis par les 16-20 ans : « C’est quoi les bails là de la plateforme de baccalauréat qui a été hacké ?! ».

Sobus : le casse du siècle

Les futurs diplômés crient massivement au fake sur twitter jusqu’à l’heure fatidique de 16:00. Un mystérieux lien re-dirigeant vers une plateforme permet en quelques secondes de modifier la note obtenue à son Bac d’Anglais.

Tout y est, recherche de profil, design old-school digne d’un site du service public… à un détail près : au moment de valider la nouvelle note auto-attribuée au bac d’anglais, l’écran de votre ordinateur se brouille, un bruit de crash survient et finalement une grosse voix commence son speech : « Hop Hop Hop, alors darling, on tente de gratter sa note d’Anglais ? Tu ne penses pas que la meilleure manière d’avoir de bonnes notes en Anglais c’est encore de se rendre en Angleterre ? […] »

La vidéo se termine finalement pour proposer à bacheliers un billet pour Londres pour 1€ par l’intermédiaire du comparateur SoBus. Résultats ? Plus d’1 million de personnes touchées sur Twitter, 100 000 visites uniques sur le site en l’espace de 6 heures et des milliers de réactions positives.

Pari tenu pour SoBus qui a pu considérablement augmenter sa notoriété auprès de son coeur de cible en l’espace de quelques heures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here