Avant d’apprendre à subjuguer la foule lors de vos présentations, il est important d’introduire le logiciel Keynote. Keynote a commencé comme logiciel réservé à Apple, principalement à Steve Jobs pour créer des présentations pour les conférences Macworld Conference & Expo ou les Apple Specials Events. Keynote a été commercialisé pour la première fois en 2003 dans sa version 1.0, entrant ainsi en concurrence avec le logiciel de présentation de MicrosoftPowerPoint.

Le Keynote dans toute sa splendeur

Bien que les goûts, les couleurs ET les compétences divergent entre chaque individu, il existe tout de même des règles à respecter pour créer une présentation cohérente et efficace. En fonction de votre thème, le choix des couleurs, des typographies, des images et des formes vont être déterminants pour capter au mieux votre public.

Ces 4 caractéristiques sont donc la base de réflexion pour la création d’un Keynote, et nous allons voir ensemble comment faire ces choix, et comment les marier.

Les couleurs

L’idéal est d’opter pour un duo de couleurs, ou au maximum un trio de couleurs. Quelque soit votre choix, il vous faudra déterminer une couleur dominante, et une couleur suppléante qui viendra renforcer la puissance de la première couleur. L’utilisation de dégradés est aussi possible toujours via la palette de couleurs choisis. Vous pouvez jouer entre le couleurs unies et les dégradés.

Evidemment, le choix des couleurs vous revient, mais à savoir que deux couleurs vives réunies ne font pas très bon ménages, à contrario des couleurs pastels. Une couleur vive doit suppléer une couleur sombre, et vice-versa. Pas de rouge avec du jaune quoi !

Il est également possible de jouer sur la dualité des couleurs pour faire du comparatif.

Les typographies 

La typographie est sans doute le critère le plus important pour une présentation Keynote. Tout simplement par le fait d’être visible, mais surtout par la puissance que l’on souhaite donner à certains mots. Il va s’agir de jongler avec les graisses des typos, et de leurs casses. Les plus utilisées sont l’Helvetica, la Futura, la Montserrat et pour des thèmes plus précis l’Edo SZ peut-être un bon choix pour du Brush.

Les formes

La forme va vous appuyer aussi insister sur des points clés de votre présentation, en termes de chiffres, ou d’autres données. Elle va structurer votre discours pour lui donner une logique. Le rond, le triangle, le losange, l’hexagone… Toutes les formes sont bonnes, mais pas la disposition de ces formes. Ce sont comme des engrenages à empiler, il ne faut pas qu’elles se baladent n’importe où sur la slide, comme dis ci-dessus, elles structurent le discours.

Les images 

L’outil ultime pour illustrer ses propos et donner de la vie à la présentation. L’image peut s’appuyer sur un caractère abstrait du propos, ou au contraire l’appuyer de manière concrète mais au risque de se répéter dans la formule. La disposition y joue aussi un rôle dans l’effet visuel, ne pas la mettre en plein milieu avec du fond blanc autour, ne pas le mettre en coin et n’en mettre qu’une est la manière la plus efficace de l’appréhender.

ATTENTION : l’image ne doit pas non plus remplacer le texte, lorsqu’un visuel est soit trop lumineux soit trop chargé en information, l’opacité peut vous aider à estomper ces détails trompeurs pour mieux mettre en avant le texte, comme vous pouvez le voir sur la première slide ci-dessus. Il s’agit de créer un rectangle, ici en dégradé noir/orange, puis de réduire l’opacité pour le couvrir juste au-dessus de l’image.

En somme, un Keynote façon Âme de Pub

“Le code du Keynote” évoqué ci-dessus, qui est par ailleurs totalement subjectif mais fondamental pour moi, va pouvoir vous aider à poser une base stratégique à votre Keynote avant d’en écrire le contenu rien que par rapport au thème de votre présentation. Évidemment, les slides au-dessus ne sont que des exemples, elles sont déclinables à l’infini selon vos dispositions préférées. En terme de plan, avec tout ce que nous avons pu voir, voici ce que pourrait donner un Keynote à la sauce Âme de Pub :

N’oubliez pas que votre inspiration reste l’ingrédient clé d’une bonne présentation, et qu’elle doit coller à votre image car c’est en somme le support de votre personnalité, comme le pourrait être la patte artistique d’un artiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here