Nous connaissons tous la marque Asics, notamment lorsqu’elle est aux pieds des coureurs de 100m ou des sauteurs à la perche, ou sur les terrains de volley-ball. Néanmoins, c’est un patrimoine fort et une histoire riche qui constitue la plateforme de marque du chausseur japonais. Ces mini-films animés au style japonais nous présentent l’histoire de Kihachiro Onitsuka, le fondateur, pour fêter les 100 ans de la marque nippone.

1945 : Kobe, Japon. Au lendemain de la guerre, dans un pays dévasté par la guerre, la bombe atomique, le suicide de beaucoup de citoyens à l’arrivée de l’armée américaine, le Japon était un archipel au bord du chaos. C’est pourtant dans ce contexte particulier qu’un effort considérable a été fait par les grands groupes industriels japonais, les Zaibatsu, avec l’appui des États-Unis, pour relancer le pays et son économie. M Onitsuka fut l’un d’entre eux.

Donner la bonne direction à son pays par le sport

« Il manquait à ces adolescents une voie à suivre, ils devenaient des délinquants, et il savait qu’il leur fallait un but… C’est donc en un instant que le sport lui vint à l’esprit. » C’est avec ces arguments que le narrateur nous présente les motivations qui ont amené le fondateur d’Asics à se lancer dans les chaussures de sport, grâce à la transmission des valeurs et de l’état d’esprit véhiculés.

Se poursuit dans la seconde vidéo la suite du story-telling de la marque, et l’histoire de l’équipe de basket-ball féminine de Kobe qui, grâce à ses nouvelles Onitsuka Tigers, ont emporté le championnat national. Ce fut l’histoire de la première chaussure conçue par la marque.

Une histoire belle et pleine de sens dans ces deux spots d’animation dessinés et narrés à la manière locale, pour un story-telling de marque tombant à pic alors que Adidas étend son territoire de marque sur l’aspect style et créativité, et Nike sur la performance. Un nouveau positionnement prochainement en vue pour Asics ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here