Les “Search Ads”, ou les publicités dans la barre de recherche de l’App Store, sont désormais disponibles pour les développeurs en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne, au Japon et en Corée du Sud, selon un article publié ce week-end sur le portail des développeurs d’Apple. Ceci vient s’ajouter à l’expansion précédente en novembre dernier qui a vu la fonctionnalité de recherche d’annonces faire ses débuts au Canada, au Mexique et en Suisse.

Annoncées à la WWDC en juin 2016 et lancées en octobre 2016 aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande, les annonces ciblées sur les recherches sont disponibles dans toutes les catégories d’applications.

Search Ads c’est quoi ? C’est atteindre des utilisateurs de qualité et fortement motivés sur la plateforme publicitaire mobile la plus abordable qui soit. En témoigne ces quelques chiffres :

Faire de la pub pour son appli sur l’App Store en France 

Les développeurs peuvent diffuser des annonces sur l’App Store afin de promouvoir leur application en haut des résultats de recherche des clients. Les clients ne voient aucune publicité pour les applications qu’ils ont déjà téléchargées et installées sur leur iPhone et iPad. Les petits développeurs indépendants peuvent investir autant ou aussi peu de temps et obtenir des résultats mesurables.

Apple crée ces annonces en fonction de la contribution d’un développeur et le système les associe à des recherches pertinentes. «Vous pouvez préciser qui voit votre annonce avec des fonctionnalités facultatives de mot clé, d’audience et de localisation, et vous ne payez que lorsqu’un client clique sur votre annonce», indique la firme de Cupertino.

Deux offres pour les annonceurs

Pour Search Ads, Apple met à disposition une version Basic et une version Advanced qui est plus souple (choix des mots clés, audiences des publicités…). La première est conseillée si le budget mensuel par application est inférieur à 5 000 $.

Avec Basic, l’annonceur ne paie que pour les installations de l’application et au coût qu’il a fixé. Avec Advanced, l’éditeur ne paie que si un utilisateur clique sur la publicité et sans dépasser le prix maximal défini. Apple reste néanmoins muet sur la tarification mais confirme son exploration d’autres sources de revenus… y compris avec la publicité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here